La poubelle des émotions

Le désert intérieur

Je l’ai vu, il n’y a eu strictement aucun regard ambigu.
Il m’a juste traitée de vieille, d’ailleurs ce n’est pas la première fois qu’il me traite de vieille.
Une fois il m’a même traitée d’incompétente sans raison.
Je l’ai détesté.
Et puis, j’ai envie de dire qu’en général on reproche aux autres ses propres défauts.

Je suis plongée dans une mélancolie à laquelle je me suis habituée.
Comme si j’avais un peu de mal à respirer. Ça revient et puis ça passe.
Je me concentre sur le moment présent.

Maintenant je sais que je suis capable d’aimer.