La poubelle des émotions

La transparence

Aujourd’hui je l’ai vu et, même si ça fait toujours bizarre de le voir, je me suis sentie mieux. Pas de tristesse, pas de regrets. Juste cette impression que j’ai ma vie à vivre. Et que la sienne est déjà bien entamée. Bien sûr que je m’interroge quand il est là, est-ce qu’il me regarde toujours ? Est-ce que ça lui fait quelque chose que je sois là? Est-ce que mes questions sont réciproques? Et là, la raison l’emporte et je me dis que je dois l’oublier. Avant, je trouvais que, physiquement, il avait un côté Benicio Del Toro qui m’excitait beaucoup. (...)

Conversation

J’ai envie de rentrer chez moi, dans mon petit appartement. Celui que j’ai rendu. Celui qui n’existe plus. Je voudrais retrouver cette vie d’indépendance avec mon chat. Avec mes affaires et seulement mes affaires. Je voudrais tout oublier de ce qu’il s’est passé ces dernières années. Tout. Parce que ça fait trop mal. Je voudrais retourner à mon ancienne salle de sport parce qu’elle était bien. Et la prof de yoga aussi. Je voudrais retrouver des horaires classiques de travail pour être comme tout le monde. Je voudrais continuer d’aller marcher là où j’aimais (...)

La tristesse

Aujourd’hui, ça m’a rendue hyper triste de Le voir. J’ai assisté à une formation et Il était présent. Je me suis comportée normalement, avec quand même une tendance à Le fuir. Il n’y a plus tous ces regards chauds qu’il y a pu avoir auparavant. C’était juste normal, j’étais renfermée comme à mon habitude quand il est présent, lui il parlait avec un peu tout le monde. Il m’a interpelée pour participer aux conversations quelques fois. Je reste avec la tristesse qu’il n’ait pas eu envie de me connaître quand j’avais fait la démarche. On aurait pu discuter (...)

Un dimanche

Je n’ai plus envie de me dépêcher. Je n’ai plus envie de faire d’effort dans ce couple. J’ai envie d’avoir du temps pour moi. J’ai envie d’être seule. Je n’ai plus envie de voir ses couples d’amis pour qui tout réussi, le mariage, les enfants, les choses matérielles etc.. Je ne veux plus faire semblant. Ça ne me parle plus. Ça ne me dit rien. Mon corps dit stop. Je veux être moi même. J’ai envie qu’on me lâche la grappe. (...)

Le plongeon

J’ai peur de la déprime. Oui je suis tirée vers le bas. Ça ne va pas. Les gens le voient. Ce qui me manque, c’est d’être occupée, d’avoir un but, un projet. Le travail est en grande partie vecteur de ce sentiment. Il pourrait aussi y avoir l’envie d’avoir un enfant, ma propre famille. Mais avec quelqu’un dont je ne suis plus amoureuse, ce n’est pas envisageable. Alors c’est ça le problème, mon travail ne m’occupe pas comme je le voudrais, et ma vie personnelle ne me comble pas comme je le voudrais. Je me dis que je devrais voir un psy, mais ça me saoule rien (...)

On lève le voile

Ce week-end, j’ai réussi à lui sortir les phrases « nous deux, je n’y crois plus trop » et « j’ai décroché ». A la première, il a répondu « pardon?! » d’un air interloqué. Et ensuite, quelques phrases plus loin, j’ai balancé la seconde pour appuyer mon ressenti. C’est un pas vers l’honnêteté. Un pas vers le célibat à durée indéterminée. A côté de ça, je n’ose même plus regarder mon grand flash. A mon avis, c’est juste un type qui regarde les femmes d’une façon un peu trop chaude. J’ai dû bien l’amuser. C’est la déprime. Et (...)

La cicatrisation 2

05/04: Et si c’était une épreuve de la vie pour me dire que je dois arrêter de vouloir tout contrôler. Avec mon grand flash, je ne contrôle rien. Je ne sais pas quand il sera là. Je suis triste quand on ne se regarde pas. Et quand il me regarde, je ressens toujours ça. Je voudrais ne plus le voir pour pouvoir contrôler ce que je ressens et ce n’est pas possible. Les choses m’échappent. C’est peut-être ça, la vraie signification de ce qu’il m’arrive. La leçon c’est d’accepter des sentiments qui ne se contrôlent pas. Et ne pas savoir. La solution viendra quand (...)

S’exprimer

Il va falloir que je m’exprime. Je ne sais pas du tout comment lui dire que je n’ai plus envie d’être avec lui. Je n’ai pas envie de faire de la peine. Je n’ai plus envie d’être avec quelqu’un qui n’est pas là, avec qui je n’ai plus de connexion. Je préférerai être seule. Comme avant. Peut être qu’il attend que je fasse la démarche, qu’il n’ose pas. J’aurais aimé être avec quelqu’un qui me fasse rêver, pour qui j’ai de vrais sentiments. C’est tellement rare, cela ne m’est pas arrivé souvent. J’étais trop persuadée que c’était la bonne (...)

Ranger les choses

C’est tellement le bordel. Il y a trop de boulot. Je devrais quitter mon conjoint, vendre cette maison, me retrouver je ne sais pas où, trouver le premier venu sur le bon coin et me dire que la vie n’est pas si mal. Société de consommation. Je n’ai pas envie d’aller sur des sites de rencontre. Ouais, c’est le plan qui m’attend. Celui qui n’a pas de sens. Celui qui ne m’inspire pas. Celui qui ne mène nulle part. Ce flash, c’était un mécanisme de défense pour échapper à une réalité devenue trop difficile. Pour ne pas sombrer dans la dépression que de toute (...)

Non sens

Je ne pensais pas que ça m’arriverait un jour, le fait qu’on me reproche de trop travailler, de vouloir trop en faire. Et pourtant, c’est bien ce qu’il m’arrive. Dans mon ancien job, on reprochait aux gens de ne pas en faire assez, on les virait même parce qu’ils n’en avaient rien à faire. Et là, qu’on me reproche ça, je trouve ça tellement risible. La vie est étrange. (...)

Maintenant je sais

Je viens de la ressentir à nouveau, la déception de mon couple. Celle qui me fait regarder d’autres hommes, celle qui me dit que ça n’ira pas plus loin, que ce n’est pas possible, qu’il faudra que ça s’arrête. J’ai cru ressentir à nouveau une connexion ces derniers jours, et là il part en me disant qu’il reviendra dimanche soir. Il n’y aura donc pas de restaurant, pas de cinéma, pas de balade dans la nature, pas de sortie shopping. Sentiment d’abandon. Maintenant, je sais que cette divagation que j’ai pu ressentir, ce n’était pas de ma faute. C’est la (...)

Les égouts

J’ai perdu la motivation vis à vis de ce poste. Je ressens une réelle perte d’intérêt. Je n’ai plus envie de faire ce que je fais, ni de faire des horaires décalés. Ça me saoule. Je voudrais retrouver un rythme normal. Je suis fatiguée. Ça va faire 3 ans maintenant. Je commence à atteindre mes limites. Et puis, cette baisse de motivation est encore plus flagrante depuis que je me suis pris mon râteau dans la face. Avec cette démarche, je me sens compromise, je trouve que j’ai perdu en crédibilité bien que très peu de personnes soient au courant. Même si au premier (...)

La cicatrisation

24/01: J’avance. La douleur est un peu moins importante, même si elle est toujours présente. Ça vient par vague. J’accepte l’idée qu’il ne se passera jamais rien entre lui et moi. C’est la vie. Qu’est-ce que je pourrais y faire? Je l’évite. Il a sans doute vu que je l’évitais. Il m’évite. Peut être qu’il se dit que c’est de sa responsabilité. Ça fait drôle. Avant, il serait venu me dire bonjour. Plus maintenant. Cela ne me rend pas triste. Je l’accepte. C’est mieux comme ça pour tout le monde. C’est inutile de s’infliger des souffrances en (...)

Le déclin

Ça m’embête de dire ça, mais je me sens tellement déprimée. Je rationalise, je me dis que c’est parce que je suis fatiguée. Mais c’est dur en fait. J’aimerai que la vie s’arrête. Je ne veux pas me suicider hein. J’ai lu dans des bouquins que si on se suicidait, on devait recommencer la même vie parce qu’on aura pas été jusqu’au bout. Quelle horreur. Je ne compte pas recommencer cette vie là. Non mais je me dis que je retournerai bien là haut. Je ne vois pas ce que je fais là en fait. J’en ai marre. Je suis lassée. Je suis seule. Ce qui me fait mal, c’est (...)

Je ne suis pas

Je reviens en mode automatique. Je vis comme un robot. Je ne suis pas triste. Je ne souffre pas physiquement. Je n’ai pas de difficultés particulières en ce moment. Je ne suis pas en joie. Je ne suis pas forcément heureuse. Je ne suis pas malheureuse non plus. Je ne suis pas malade. Je ne suis pas optimiste. Je ne suis pas défaitiste. Je ne suis pas un problème. Je ne suis pas une solution. Je ne suis pas bavarde. Je ne suis pas démonstrative. Je ne suis pas épanouie. Je ne suis pas. Je fais les choses machinalement. Parce que c’est comme ça. Il me manque la vie. (...)

Projections

Quand je pense à l’année 2022, je ne vois pas grand chose. Je visualise plutôt un électrocardiogramme plat. J’ai la sensation qu’il ne va rien m’arriver durant cette année, que tout va être prévisible. Aucune surprise. Le néant. La répétition d’un quotidien bien orchestré. C’est peut être la période qui veut ça. Et quand je pense à 2021, je vois du brouillard. C’est comme si j’avais tout oublié de cette année passée. C’est flou. Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Kimono dans l’ambulance - https://youtu.be/nkuy3zoOlRo (...)

Analyse

Je repense à ce court échange. Je lui avais dit que j’avais eu envie de le connaître davantage et je rajoutais que je me demandais si c’était réciproque. Il m’a de suite répondu qu’il avait une famille, des responsabilités, etc etc… Au premier abord, je voulais surtout apprendre à le connaître pour démystifier l’individu. Je voulais me dire qu’il est juste banal. Je voulais voir ses défauts. Je voulais sortir de cette idéalisation. Je voulais avancer. Il ne m’en a pas donné l’occasion. Je pense qu’il m’a prise pour une gamine. Il a quand même eu (...)

Physique quantique

J’ai les réponses à mes questions. Il n’y aura pas plus. Comme je l’avais déjà pressenti auparavant, il a ses obligations. Et il m’a fait comprendre que ce n’était pas le moment. Ça fait mal d’être rejetée, d’avoir espéré, d’avoir ressenti quelque chose d’aussi fort. J’avais ressenti un échange affectif à travers les regards qu’il me lançait. Et pourtant, il n’a même pas cherché à connaître ma vie, ça me montre que je n’étais qu’une proie potentielle. Ça fait mal de se dire qu’il n’y aura pas d’autre message. Qu’il n’y aura plus à (...)

Le pavé dans la mare

Je crois avoir fait une erreur. Je suis dans une panique totale. Ce qu’il s’est passé? Je l’ai revu comme ça après des mois. Il n’y a rien eu de particulier. C’est juste que je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. Je lui ai envoyé un mail. Soft bien sûr. Je lui ai dit que je voulais lui parler. Depuis, j’ai honte. Je rase les murs. Je n’ose même pas aller voir s’il a répondu. J’évite les gens, s’ils savaient.. Je ne maîtrise plus rien. J’ai peur de la moquerie, que tout le monde se moque de moi, qu’il se moque de moi. J’ai peur d’avoir (...)

D’ici là

Je suis triste de constater que j’ai raté ma vie sentimentale. Je n’aime pas trop me plaindre. C’est juste un constat. Si aujourd’hui on me demandait, si je devais recommencer cette vie, est-ce que je l’accepterai ? Je répondrai non. Je suis en vie, je n’ai pas envie que ça s’arrête. C’est juste que des fois, j’ai justement l’impression d’attendre que ça s’arrête. Mais bon, ça s’arrêtera dans longtemps. J’ai du temps à occuper d’ici là. (...)

Pour plus de lecture, consulter les archives : décembre 2020, janvier 2021, février 2021, mars 2021, avril 2021, mai 2021, juin 2021, juillet 2021, août 2021, septembre 2021, octobre 2021, novembre 2021, décembre 2021, janvier 2022, février 2022, mars 2022, avril 2022, mai 2022, juin 2022.